Une prof à l'Ile Maurice


Mariage mauricien

Mercredi soir, j’ai été invitée à un mariage mauricien musulman dans la famille de ma correspondante, Samiirah (nous nous écrivons depuis l’âge de 14 ans et nous nous sommes rencontrées pour la première fois ici! Après des dizaines et des dizaines de lettres échangées, le fait de se découvrir concrètement, « pour de vrai », est génial!)

Quelques jours auparavant, ravie, j’avais annoncé à Jhoty (ma « bonne » -décidément je ne m’habitue pas à ce terme!) que j’allais à la réception de ce mariage et je lui avais montré fièrement les vêtements que je projetais de mettre : un pantalon large noir, une tunique « Coline » noire également avec des motifs colorés, et mes ptites sandales en cuir avec lesquelles je vais en cours (je n’ai pas de robe « habillée » ni de chaussures à talon, c’est pas trop mon truc on va dire). Très dubitative, Jhoty avait regardé mes affaires sans rien dire… et avait immédiatement pris les choses en main!
Quelques jours plus tard, elle revenait avec une panoplie complète (« churidar » en indien -ou « salwaz ») : tenue, chaussures (« tu ne peux pas aller au mariage en savates! »), bracelets… Après deux essayages, voici les vêtements que j’allais porter :

Mariage mauricien dans La vie à Maurice Mariage1

Mariage2 mariage musulman ; riz briani dans La vie à Maurice

C’est une tenue indienne avec la robe bleue brillante, le pantalon (ceinture très large, collant au niveau des mollets mais  il faut qu’il soit froncé malgré tout) et une étole. Bon. Je vous avoue franchement que la première fois que j’ai passé tout ça, je me suis sentie plus déguisée qu’autre chose! Les pierres brillantes et le bleu turquoise, c’est pas trop mon style au premier abord! D’un autre côté, ça a été vite réfléchi : je ne suis pas venue ici pour tout faire à la mode européenne! donc hop, vêtements dans un sac et direction la salle de réception du mariage!

La soirée avait lieu à Vacoas, dans une grande salle à côté de la mosquée. La cérémonie s’était déroulée une dizaine de jours auparavant, et mercredi soir était venu le moment de la grande réception, avec toute la famille et les amis… c’est-à-dire des centaines d’invités!! Vers 18h, les mariés sont là, il y a déjà du monde. Je retrouve Samiirah et sa sœur (qui était la correspondante de ma propre sœur également!), magnifiquement habillées, leur mari, leurs parents et je suis présentée à la famille (je crois que c’est à ce moment-là que j’ai remercié intérieurement Jhoty de m’avoir prêté cette tenue, car je me serais vraiment sentie seule dans ma tunique Coline!!!).

Mariage3

Ma correspondante et son mari, très élégants tous les deux

Mariage4

La correspondante de ma sœur, dans un sari magnifique, avec son mari et le fils de Samiirah

Tout le monde parle créole, mais beaucoup de gens utilisent le français pour s’adresser à moi ou essayent de ne pas parler trop vite. Au bout d’un moment, je m’habitue et même si je peux pas le parler, je comprends à peu près ce qui se dit!

Durant toute la soirée, les mariés se mêlent peu aux invités : ils ont leur chaise sur une estrade et surplombent la salle. Deux photographes et un caméraman s’agitent autour du couple. Les familles et les amis font la queue pour pouvoir se faire photographier avec eux :

Mariage5

Mariage6

De nombreuses chaises sont installées dans la salle, des tables sont dressées. Les gens sont venus pour discuter, se retrouver : on change de place au gré des personnes que l’on va saluer et avec qui on se lance dans une discussion. Du coup, pas de plan de table. Plusieurs services vont se succéder tout au long de la soirée : les invités mangent, discutent puis s’en vont, d’autres prennent ensuite leur place. La famille et les amis proches eux, bien sûr, vont rester durant toute la réception.

Mariage9

Alors me direz-vous, qu’est-ce qu’on mange à un mariage mauricien musulman? Pas d’étalage ni de succession de plats comme chez nous, encore moins de soirée passée à table de 20h à 4h du matin! Le « riz briani » (au boeuf pour ce mariage-ci) est l’unique plat. Les morceaux de viande sont cuits avec des épices dans une grosse marmite, le « dekh », puis on ajoute les pommes de terre, et enfin le riz. Tout cela va cuire à l’étouffée et sera servi bien chaud au moment des différents services.

Mariage7

Chose surprenante pour moi, on peut manger son riz briani avec les doigts, même lors d’un mariage! Ma correspondante m’explique que c’est plus agréable, qu’on apprécie plus ce que l’on mange (bon, j’ai opté pour une cuillère malgré tout!). Ce que j’ai bien retenu en tout cas, c’est qu’il ne faut pas oublier de demander du riz blanc (celui qui a cuit au dessus du dekh) pour pouvoir manger le reste, car les parties qui ont mariné au fond du dekh sont bien bien épicées!

En bonus, les coulisses, avec le dekh où a cuit le briani (mieux vaut le voir après avoir mangé, même si  je me suis régalée!!) :

Mariage8

En dessert, nous avons eu droit au « halwa », une semoule bien jaune, un peu chaude, accompagnée de raisins secs, amandes, zestes de citron, épices… miam, super bon! (mais j’ai oublié de le prendre en photo…)

Petite anecdote amusante pour terminer : Concernant la boisson, pas d’alcool bien sûr, mais de l’eau… et du Pepsi! J’ai donc posé une question hautement existentielle au mari de Samiirah : pourquoi du Pepsi plutôt que du Coca dans les mariages musulmans? (ben oui, tiens!) La réponse est simple : le directeur de Pepsi à Maurice est musulman, donc il profite d’une clientèle toute trouvée au moment des mariages!! ;)

Bref, j’ai quitté ma correspondante et sa famille après avoir discuté encore un bon moment avec eux. Pas de musique ni de danse pour ce mariage, il y avait trop de monde et les autorités sont assez strictes avec le bruit après une certaine heure… mais j’ai malgré tout passé une très bonne soirée, bien différente des mariages que j’avais déjà pu vivre, enrichissante, amusante… avec des gens attentionnés et adorables! :)


Giovanna

Ajout du 12/02 : Ouf! L’alerte a été levée vers 13h30! Le cyclone est passé à 265km au nord de Maurice. Vers chez moi, beaucoup de vent mais peu de dégâts à part des branches cassées. Le temps reste couvert et très venteux, mais ça va!! Je suis bien contente que ça soit fini!! :)

Le cyclone Giovanna se rapproche de Maurice : il devrait passer cette nuit et demain matin à 300km au nord de l’île. Comme il est assez gros, on commence déjà à en ressentir les effets : actuellement le temps est couvert, il y a des averses, du vent et beaucoup d’humidité.

Depuis cet après-midi, l’île Maurice est en alerte 3 (sur une échelle de 4), ce qui signifie qu’on doit avoir pris les dispositions nécessaires chez soi et autour de son habitation : ranger ce qui pourrait être emporté par le vent ou causer des dégâts ; avoir des bougies, une lampe torche et un poste pour se tenir informé de l’évolution de la météo ; disposer de réserves d’eau et de nourriture -plutôt sous forme de boîtes de conserve/paquets de gâteaux, pâtes, riz… en cas de coupures d’électricité. On doit également éviter de se déplacer lorsque les autorités déclenchent l’alerte 3 (d’autant plus que les assurances ne prennent plus en charge ceux qui le feraient). Tout le monde a quitté son lieu de travail, les boutiques sont fermées.

Ce matin au supermarché, j’ai trouvé les gens très calmes, sereins. On m’a expliqué tranquillement les précautions à prendre, donné des conseils… Pour le moment, je dirais que c’est l’enchainement et le contenu des bulletins météo qui est le plus impressionnant quand on n’a jamais vécu de cyclone : 

« SUR CETTE TRAJECTOIRE GIOVANNA CONTINUE DE S`APPROCHER DE MAURICE .VUE SA POSITION ET SON INTENSITE ET LA POSSIBILITE D`UN INFLECHISSEMENT VERS LE SUD, LE RISQUE QU`IL PASSE PLUS PRES DE MAURICE ET PROVOQUE DES CONDITIONS CYCLONIQUES ONT CONSEDERABLEMENT AUGMENTEE .

EN CONSEQUENCE,UN AVERTISSEMENT DE CYCLONE DE CLASSE III EST EN VIGUEUR A MAURICE.

LE PUBLIC EST CONSEILLE DE COMPLETER TOUTES LES PRECAUTIONS ET DE RESTER A L`ABRI.

LE TEMPS SERA COUVERT AVEC AVERSES INTERMITTENTES DEVENANT FORTES PAR MOMENTS ACCOMPAGNES D`ORAGES.

LE PUBLIC EST CONSEILLE DE NE PAS S`AVENTURER EN MER DE MEME SUR LES PLAGES »

Bref, tout est rangé à l’appartement, la voiture est calée dans les fourrés, mon portable est chargé, les bougies et les allumettes sont prêtes… il n’y a plus qu’à attendre… et j’ai même un paquet de copies pour m’aider à patienter!!

Quelques sites intéressants pour suivre l’évolution de la situation :

http://www.mtotec.com/

http://www.meteo-reunion.com/

http://firinga.free.fr/saison.htm

A plus tard pour de prochaines nouvelles…

Giovanna dans Vie quotidienne imasat

On ne voit quasiment plus Maurice, cachée par un filet de nuages, un peu en haut à droite de la Réunion. L’œil quant à lui est bien visible.


Cavadee

Aujourd’hui, mardi 7 février, est un jour férié car c’est Cavadee, une fête tamoule que l’on m’avait vraiment conseillée de voir… et puis, pas de chance, malgré mes sources et celles de mon collègue, nous avons raté la partie la plus impressionnante (la procession des pénitents percés d’aiguilles au visage et sur le corps…)

Bref, je ferai mieux l’an prochain! En attendant, voici quand même quelques images, car nous avons pu assister à la cérémonie au temple, juste avant la fin du carême…

Cavadee dans La vie à Maurice Cavadee2

C’est sous un soleil éclatant et une chaleur pesante que nous arrivons au temple de Cap Malheureux ce matin vers 11h30. Depuis 6h, les pénitents sont debout : prières, bain rituel à la mer, perforation du corps et du visage avec des aiguilles (Jhoty, que j’ai retrouvée là-bas, m’a montré celle avec laquelle elle s’est percée la langue -lestée de trois petits citrons verts brrrr!), d’autres se mettront un bâillon sur le visage. Les pénitents ont ensuite fait une procession jusqu’au temple, tout en portant des offrandes (Jhoty avait un pot contenant du lait qu’elle portait sur la tête) ou des « cavadees » : ce sont des compositions de fleurs et de fruits en forme d’arche, en l’honneur du dieu Mourouga.

Cavadee5 cavadee dans La vie à Maurice

Nous arrivons donc à temps pour regarder une partie de la messe, qui a lieu dans l’enceinte du temple, décorée spécialement pour l’occasion. Le lieu est inondé de soleil et les pavés sont brûlants : nos pieds sont mis à rude épreuve car il faut en effet être déchaussé pour entrer dans la cour du temple.

Cavadee3

Mais l’endroit, très coloré, fleuri, est magnifique et nous fait vite oublier la chaleur des pavés!

Cavadee1

La cérémonie, en créole, ressemble beaucoup à une messe catholique : le guide invite l’assemblée à s’ouvrir au partage, à la réflexion, à préserver l’environnement… le tout entrecoupé de chants repris en choeur. Jhoty me disait que Cavadee est une fête de purification. Les « sacrifices » comme les aiguilles sont donc une sorte d’épreuve que les gens s’infligent pour renforcer leur foi…

La couleur dominante pour les marches sur le feu était le jaune/orange, pour Cavadee il s’agit du rose. Autre décoration typique de Cavadee : des guirlandes avec des fleurs tressées, qui sont accrochées un peu partout, dans le temple comme devant les maisons :

 Cavadee41

La cérémonie s’achève à 12h30. Chacun va rentrer chez soi avec ses offrandes et/ou son cavadee et faire un bon repas après le carême qu’il a respecté depuis dix jours. Pour nous, après un tour à Goodlands, direction Grand Gaube, afin de déjeuner et nous rafraîchir chez mon collègue… tout en nous promettant de TOUT voir de Cavadee l’an prochain!! ;)

Une dernière photo pour finir, prise sur le chemin du retour : la mer à Grand Gaude, à quelques minutes de chez moi, si belle sous le soleil…

Cavadee6

 

 

 

 


Au bahut…

Les élèves que j’ai cette année dans mon nouvel établissement ne cessent de me surprendre… (c’est la première fois que j’en ai des comme ça!) ;)

Cours de 3e il y a quinze jours. En parallèle de la lecture d’un livre, j’étudie une chanson de Maxime Le Forestier, « Mon frère », que je donne ensuite à apprendre à mes troupes.

Moi : « Prenez votre agenda, vous réciterez ce texte devant la classe dans deux semaines. »

Un élève (le sourire aux lèvres) : « On peut la chanter si on veut? »

Un autre (sérieux) : « Oui! On peut la chanter? S’il vous plaît madame! »

Moi (un sourcil levé, me remémorant rapidement le degré de timidité/complexes/impressionnabilité que je pouvais atteindre à cet âge-là, notamment à l’oral) : « Vous me dites que vous voulez CHANTER ce texte devant 24 personnes dans deux semaines? »

Une dizaine d’élèves : « Oui, pourquoi pas? On peut? »

Dubitative, j’autorise le chant, en insistant grandement sur le fait que ce n’est pas obligatoire.

Résultat des courses cette semaine : sur mes deux classes de 3e, quasiment une vingtaine d’élèves ont chanté « Mon frère » devant leurs camarades. Parfois un peu gênés mais sérieux, pas toujours justes mais déterminés, aidés d’une guitare ou du fredonnement des premières notes par la classe entière pour oser se lancer… et avec leur prof médusée et un peu émue dans le fond de la salle, parce qu’elle aurait été bien incapable d’oser faire cela à leur âge… et parce que certaines interprétations étaient vraiment très, très belles… :)


Vacances en Nouvelle-Zélande : paysages

Pour mieux visiter la Nouvelle-Zélande, ma sœur a fait l’acquisition d’un van : beaucoup de gens font ça, c’est vraiment pratique et surtout, on se sent libre d’aller où l’on veut, quand on en a envie. En deux semaines et demie, nous avons vu les paysages changer au fur et à mesure de notre parcours, observé des forêts, des lacs, des rivières, des plages, des glaciers, des montagnes… ou parfois un peu tout en même temps! Voici, en images, quelques souvenirs que je garde de ce beau voyage…

Durant cette période, nous avons parcouru environ 2500km… entre campagne et collines…

Vacances en Nouvelle-Zélande : paysages dans Vacances en Nouvelle Zélande déc.2011-janv.2012 bord-de-route1

…le long de forêts bien touffues…

bord-de-route paysages Nouvelle Zélande dans Vacances en Nouvelle Zélande déc.2011-janv.2012

…au bord de la mer…

bord-de-route-mer

…et même parfois sur des chemins non goudronnés!

bord-de-route-gravel

La campagne est verdoyante, peuplée de vaches et de moutons, un peu comme chez nous… (ici à Farewell Spit) :

paysage-moutons2

…sauf que les plantes que ma mère a en pot chez elle sont ici des arbres!! ;)

moutons

paysage-moutons

Lacs et rivières sont nombreux…

lac

Le lac Wakatipu, au bord duquel ont été tournées certaines scènes du « Seigneur des anneaux » :

montagne-seigneur-anneaux

Les rivières du sud, si bleues, alimentées par l’eau des glaciers :

riviere

rivi%C3%A8re

La naissance des « Pupu springs » (source qui alimente la rivière Takaka dans le nord) :

sources

La mer n’est jamais très loin! Plage sous la pluie vers Westport :

mer-pluie

Un peu plus de soleil au sud…

mer-soleil

Randonnée en bord de mer à Kaikoura :

Kaikoura2

kaikoura

Les Sounds dans le nord :

Queen-charlotte

Les dunes et l’impression de bout du monde à Farewell Spit :

plage

dunes

end-of-the-world

Nous avons même vu des glaciers, comme celui de Franz Joseph au sud :

glacier

Et puis des montagnes, si belles et si colorées…

campagne-montagne2

montagne-rose

campagne-montagne

campagne-montagne5

campagne-montagne3

campagne-montagne4

Bref, ça fait du bien de revoir tout ça avant de filer corriger mes copies!! :)


La danse du dragon

La danse du dragon dans Au bahut Danse-dragon

Demain, c’est le nouvel an chinois et l’arrivée de l’année du dragon! Pour laisser place aux festivités, ce jour-là est férié à Maurice et de nombreux spectacles sont prévus : défilés dans les rues, pétards et feux d’artifice… ainsi que les fameuses « danses du dragon ».

Invitée par l’établissement, une troupe est venue interpréter ce spectacle vendredi matin, devant un public enthousiaste de maternelles, primaires et collégiens! Assis dans le gymnase, les élèves ont assisté à la préparation de la troupe : groupe de musiciens avec cymbales et tambourin sur scène… et dragons cachés au fond de la salle, prêts à s’élancer dans les allées!

Danse-dragon-1 danse du dragon dans La vie à Maurice

Danse-dragon-2

Quelques pétards se font entendre : c’est le signe du départ! Cachées sous le gros costume, deux personnes font vivre chaque « dragon » au son des cymbales : le bruit est assourdissant. Près de moi, plusieurs petits, effrayés par les dragons ou la musique et les pétards se mettent d’ailleurs à pleurer. Mais la plupart des enfants sont fascinés par les acrobaties de ces deux animaux! (personnellement, j’admire la personne qui se trouve à l’arrière du dragon, ça ne doit pas être simple de tenir la position durant tout le spectacle!!)

Danse-dragon-3

Danse-dragon-4

Danse-dragon-61

Les « tableaux » alternent : ci-dessus, chuuut! Les dragons se sont endormis…

Danse-dragon-5

Tiens! De la salade! (bon, j’invente un peu car je n’ai pas encore cerné toutes les symboliques de la danse du dragon!!)

Danse-dragon-8

Miam!

L’hystérie est à son comble quand les dragons descendent de scène pour se mêler au public : en effet, il faut toucher leur tête pour avoir de la prospérité toute l’année!!

Danse-dragon-7

Del-dragon

Yeah! J’ai réussi moi aussi!! ;)

Après une demi-heure de spectacle, élèves et profs repartent en cours, un peu assourdis par tout ce bruit, mais bien contents d’avoir partagé ce petit moment de festivité!


Saison cyclonique…

Les préparations de cours et les corrections me prennent pas mal de temps ces jours-ci, c’est pourquoi ce matin, en pleine séance de photocopies, j’écoute d’une oreille distraite ce qui se dit en salle des profs : « blablabla relevés de notes… blabla exclu aujourd’hui… blablabla danse du dragon… blabla cyclone alerte 3 sur Rodrigues… blablabla cyclone sur Madagascar… »

Hein quoi?! Les îles Rodrigues sont à 600 et quelques kilomètres de Maurice et elles sont en alerte 3? Y en a un aussi sur Madagascar? Un cyclone à gauche, un autre à droite de Momo… Et nous au milieu du coup on fait quoi?! (ça m’apprendra à ne pas regarder la télé ces jours-ci ni écouter la radio!!).

Je demande s’il faut que j’aille dévaliser Super U en sortant du boulot ce soir. Mes collègues sourient. La plupart sont mauriciens ou réunionnais, les cyclones, ils connaissent et donc pas d’affolement à avoir d’après eux : « ces cyclones-là ne passeront pas sur nous a priori, et puis sinon, tu ranges tout, tu fermes bien chez toi, tu fais quelques réserves d’eau, de bougies -car l’électricité peut mettre plusieurs jours à revenir, des boîtes (pas la peine de remplir le frigo donc), une radio avec des piles… et c’est tout! »

Leur calme force mon admiration. Du coup, je ferai quelques courses demain seulement, car les bulletins météo sont en effet rassurants ce soir (mais je vous laisse quand même une photo de l’animation satellite d’aujourd’hui, parce qu’au premier coup d’oeil, on ne peut pas dire que c’est hyper rassurant non plus!!)

Saison cyclonique... dans La vie à Maurice sat-cyclone

La Réunion est le point à gauche, Maurice celui de droite, un peu léché par la bande de nuages du cyclone.


Vacances en Nouvelle Zélande : curiosités

Argh! Je pensais poster un article avec un titre du style « Mes vacances en Nouvelle Zélande », accompagné d’une douzaine de mes photos préférées… c’était sans compter sur le fait qu’il m’en reste encore 266 -après un tri méticuleux des 600 et quelques photos que j’avais prises durant mon séjour!!!

Du coup, changement de programme! Je vais plutôt vous proposer quelques petits articles à thème pour vous faire découvrir des lieux, paysages, animaux de ce beau pays… Aujourd’hui, premier thème : « les curiosités (géologiques, géographiques et autres) assez spectaculaires ».

Commençons par la côte ouest de l’île du sud, avec les « Pancakes Rocks » de Punakaiki. Ce sont de drôles de roches en calcaire situées en bord de mer, sculptées par des années et des années de vent et de marées. Au final, on peut observer -au cour d’une marche bien agréable- des rochers plats qui semblent superposés les uns sur les autres, à la manière de grosses crêpes épaisses :

Vacances en Nouvelle Zélande : curiosités dans Vacances en Nouvelle Zélande déc.2011-janv.2012 Pancakes1

Pancakes5 Nouvelle Zélande ; Baldwin ; Moeraki boulders ; Pancakes Rocks ; Blue Pool dans Vacances en Nouvelle Zélande déc.2011-janv.2012

Pancakes2

Pancakes3

Pancakes4

Pancakes-souffleur3

Parmi des roches, on peut observer le « blowhole », un trou par lequel s’échappe un panache d’eau assez impressionnant dès qu’une grosse vague vient s’engouffrer à l’intérieur, un peu à la manière d’un geyser :

Pancakes-souffleur2

Pancakes-souffleur1

Sur la route qui nous conduit au sud, une petite marche nous mène aux « blue pools » : il s’agit d’un bras de rivière alimenté par l’eau pure des montagnes, que l’on traverse sur des ponts suspendus. D’en haut, le spectacle de l’eau bleue turquoise et transparente :

Blue-pool

Blue-pool1

Nous sommes maintenant à Dunedin sur la côte est, dans la rue Baldwin, qui est aussi la plus abrupte du monde! Vue d’en bas :

Rue-pentue1

Et vue d’en haut, après une belle grimpée!! (heureusement qu’il y a des escaliers au bout d’un moment!)

Rue-pentue

La pente est à 35% environ d’après le panneau qui se trouve tout en haut! Nous avons vu quelques voitures tenter la montée (en 1ere bien sûr!) et la descente… avec un peu moins d’assurance! ;)

Rue-pentue2

Rue-pentue3

Pour terminer, une autre curiosité géologique : les « Moeraki Boulders ». Ce sont des boules de pierre assez impressionnantes car bien rondes, que l’on trouve sur une plage vers Oamaru. Ces concrétions se forment dans les falaises qui environnent l’endroit : la vision de ces pierres sphériques est vraiment surprenante!

Boulders

Boulders1

On dirait de gros oeufs. La mythologie maorie parle quant à elle des paniers de nourriture d’un dieu, échoués un jour sur la plage à cause d’une tempête.

Boulders2

Boulders3

L’intérieur est creux et pas du tout de la même couleur que l’extérieur.

Boulders5

Boulders6

Boulders7

Boulders4

A très vite pour un prochain article photos! :)


De retour à l’Ile Momo!

Me revoici, après de belles vacances passées au bord du Pacifique! J’ai eu la chance de visiter de chouettes endroits dans l’île du sud de la Nouvelle Zélande, en compagnie de ma sœur, et aussi de passer deux jours super à Sydney. Je m’attèle au tri des 600 et quelques photos que j’ai prises juste après cet article pour vous montrer certains paysages!!

Ainsi, après presque 2500km parcourus en van, 10000km en avion pour aller de Maurice à Sydney (10h de vol), puis de Sydney à Christchurch (3h) (et uniquement l’aller… pour moi qui ai horreur de l’avion, ça a été un sacré défi!), 9h de décalage… je suis de nouveau dans mes pénates mauriciennes, tranquille (voire assez moite!!) sous la varangue, par 32°c, avec peu d’air et un taux d’humidité proche de 70% d’après le bulletin météo du jour (c’est d’ailleurs aussi pour cela que je reste tranquille!!).

Je profite à nouveau du chant des oiseaux et de la vue sur le jardin…

De retour à l'Ile Momo! dans La vie à Maurice jardin-terrasse

…ça aide à faire passer tout le travail que j’ai à faire ce week end! (eh oui, on ne peut pas partir 3 semaines en vacances sans qu’il y ait quelques conséquences quand même!!!) ;)


Belle année 2012!!!

Je vous souhaite à tous une très belle année 2012, avec santé, joie et réussite dans tous vos projets!! :)

Belle année 2012!!! dans Vacances en Nouvelle Zélande déc.2011-janv.2012 Bonne-ann%C3%A9e


123456

La quête de Fardak |
Vivre en Chartreuse |
les clés de la santé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un petit morceau de c...
| La vie d'une ado .
| tilly93