Une prof à l'Ile Maurice


  • Accueil
  • > Bouffe et boissons de l'Ile Momo

Archive de la catégorie

Liste des articles dans la catégorie Bouffe et boissons de l’Ile Momo.

Combien ça coûte? (réponse à la devinette)

Même si j’ai été détachée de l’Éducation Nationale pour travailler avec l’AEFE, je suis toujours payée en euros. Et quand on travaille à l’étranger mais qu’on touche son salaire dans la monnaie de son propre pays, on s’intéresse assez vite au cours des devises et au taux de change!! ;) En cette période où l’euro baisse, je jette souvent un œil sur les marchés avant de faire mes transferts, et pour cause : à mon arrivée en août, 1 euro équivalait à presque 40 roupies, tandis qu’aujourd’hui (19/05/12) il en vaut 36,3 et la tendance ne semble pas vouloir s’arranger…

Ceci me donne donc l’occasion de répondre à la petite devinette posée il y a quelques temps déjà sur le prix de quelques aliments et produits de la vie quotidienne (à savoir le pain, les yaourts, le Coca, le camembert… et le magazine Voici! A noter que j’ai relevé les prix il y a à peu près un mois, cela a peut être varié un petit peu depuis).  Pour cela, plongeons-nous dans LE temple de la consommation du nord de l’île :

Combien ça coûte? (réponse à la devinette) dans Bouffe et boissons de l'Ile Momo SuperU

Vous l’aurez deviné, ce sont les produits importés par avion qui sont les plus onéreux. A Super U donc, et les personnes qui ont voté avaient raison, c’est le camembert qui coûte le plus cher parmi les 5 produits que j’avais proposés : 198Rs le Coeur de Lion (5,45€) ou encore 218Rs le Caprice des Dieux (6€) par exemple.

Il est suivi de près par le magazine Voici (186Rs, soit 5,10€ au lieu d’1,50€!) et certains yaourts. Alors que 4 Yoplait valent en moyenne autour de 47Rs (on peut les acheter à l’unité ici, j’adore, je choisis toujours plein de parfums différents selon mon envie du moment) (habitude à perdre en France cet été, il faudra que j’y pense!!), les 6 petits suisses coûtent quant à eux entre 119 et 250Rs (3,30 et 6,90€), les 4 Sojasun sont à 185Rs (5€), on comptera 230Rs pour 4 Activia (6,30€) et 380Rs (10,45€) pour une grosse faisselle Rian (et là, ça commence à faire cher le fromage blanc!).

Vient ensuite le Coca Cola (38,50Rs la bouteille d’1,5l soit 1€ grosso modo, je pense que c’est le même prix en France plus ou moins?). Pour les amateurs, la bouteille de bière locale Phoenix Beer, 650ml, est à 48Rs (1,30€), c’est-à-dire le même prix qu’une canette de 33cl d’Heineken. Même chose pour l’eau : on trouve 6 bouteilles d’eau de source mauricienne Vital à 103Rs (2,80€)… du coup on évitera la bouteille d’Evian à 72,5Rs! (2€)

Pour finir, c’est le pain qui ferme la marche : à Super U, acheter une ficelle industrielle vous en coûtera 5,50Rs (0,15€) et une baguette 10,40Rs (0,28€). Par contre, si vous avez envie d’une miche bio fabriquée à Maurice, il faudra débourser entre 190 et 220Rs (5,20-6€). La bonne découverte de cette semaine : une petite boulangerie sympa à Pointe-aux-Canonniers, qui fait du bon pain « à la française », croustillant avec une mie bien moelleuse (miam!) et là c’est autour de 25/28Rs la baguette (env. 0,80€).

Quelques prix en vrac pour ceux qui sont intéressés par les choses sérieuses (héhé) : le pot de Nutella de 350gr est à 108Rs (soit 3€), le paquet de chocos Prince vaut 85Rs (2,35€), la boîte de Ferrero rochers de 200gr 205Rs (5,65€), les Pringles 92Rs (2,50€)… donc autant dire que je mange un peu moins de « cochonneries » ici (…enfin, tout est relatif!).

Je m’aperçois que j’achète également moins de bœuf (le beef hâché est autour de 200Rs la barquette), pour privilégier davantage le poulet, les oeufs (45Rs les 6) ou le porc. Je consomme plus de fruits et de légumes, même si les prix à Super U sont un peu élevés (mieux vaut aller au marché).

Autre chose que je consomme à gogo : le riz! Ici, il est plus facile de trouver des sachets de 25Kg de riz (1430Rs, soit 1,5€ le kg) que des paquets de 500gr ou d’un kilo!! (il faudra que j’essaye de prendre une photo du rayon!).

Cari-poulet alimentation dans Devinettes et sondages

Cari de poulet préparé par Jhoty

Bref, vous l’aurez compris, vivre dans une île tropicale ravitaillée par mer et par avion fait que l’on est amené à changer son alimentation, pour le plaisir de manger « local » d’abord, et puis pour éviter aussi de passer son budget dans la bouffe!! Par contre, je ne cache pas que j’ai parfois des petites envies de « trucs-comme-en-France » et dans ces cas-là, cela fait bien plaisir de manger un morceau de chocolat Côte d’Or ou un Ferrero!! :)

PS : pour mon père et Rodo qui me le demandent souvent : actuellement, l’essence est à environ 49,30Rs le litre (prix fixe dans toutes les stations de l’île), c’est-à-dire à 1,35€/l.


L’alouda

Aujourd’hui, après une semaine placée sous le signe des conseils de classe, un petit article-réconfort « bouffe et boissons de l’île Momo » dédié à l’alouda!

Il y a quinze jours encore, je ne connaissais pas cette boisson typique de l’île Momo, et voilà que j’ai eu par hasard l’occasion d’en boire trois fois la semaine dernière, et de trois couleurs différentes en plus (verte, rose et blanche)!

Qu’est-ce donc que l’alouda? C’est une boisson sans alcool, lactée et sucrée, servie bien fraîche, assez bizarre au niveau de la texture quand on en goûte pour la première fois (on se retrouve avec des petits grains noirs et des lamelles fermes et transparentes dans la bouche dès la première gorgée!) mais très douce, avec un petit goût de vanille et d’amande bien agréable. En gros, d’aspect, ça donne ça :

 L'alouda dans Bouffe et boissons de l'Ile Momo Aloudajpg

Quand Jhoty m’en avait apporté une bouteille la semaine dernière, j’en avais profité pour lui demander tout ce qu’il y avait à l’intérieur (ça me paraissait assez « chargé » comme boisson!). Mais décrite en créole, la recette m’avait semblé assez obscure : j’avais réussi à comprendre l’idée du lait chauffé avec du sucre et de la vanille, du colorant si on le souhaite, par contre, le bâton de « mousse » râpé dedans et le « toucmaria » (les petites graines noires) ajouté en plus ne me disaient rien du tout!

Toucmaria alouda ; toucmaria ; agar-agar dans Bouffe et boissons de l'Ile Momo

Finalement, c’est ma collègue Roumila qui m’a expliqué la recette lors d’un « goûter de fin de vacances » chez elle : le bâton de la mousse est en fait une sorte de gélifiant d’origine naturelle, l’agar-agar. On en râpe des morceaux dans le lait aromatisé bien chaud, et on y ajoute des graines de toucmaria que l’on aura fait tremper à l’avance dans l’eau . Mes collègues et moi avons longtemps discuté pour trouver un équivalent connu à ces graines-là. Internet explique qu’il s’agit du plantain des Indes (mais quand on n’a jamais vu de plantain des indes, on n’est pas vraiment plus avancé!)…  disons que ça ressemble un peu à du pavot!

Bilan personnel concernant l’alouda : je trouve ça très rafraîchissant, super bon, (même si au bout d’un moment je laisse un peu de côté les morceaux d’agar-agar) … et alors, avec un gâteau coco fait maison par Roumila… miam! C’est le top!! :)

Alouda-gateau-coco


La quête de Fardak |
Vivre en Chartreuse |
les clés de la santé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un petit morceau de c...
| La vie d'une ado .
| tilly93