Une prof à l'Ile Maurice


« | Accueil

Sur les routes mauriciennes (2)

Maurice est une île qui mesure 65km de long par 45 de large. Le réseau routier y est globalement bon, avec quelques tronçons « d’autoroutes » où l’on peut rouler jusqu’à 110km/h. L’un d’entre eux par exemple permet de rallier les villes du Nord à l’aéroport de Mahébourg, au sud-est, en à peu près une heure et quart.

Mais attention à ces quelques mot : « à peu près » car ils ont toute leur importance! En effet, comme la plupart des îles (Guadeloupe, Martinique, Réunion pour celles que je connais), Maurice a son point faible : ce sont les bouchons! Ils sont surtout concentrés au centre de l’île, à Port-Louis, Vacoas, Phoenix… si l’on suit cette fameuse autoroute.

Si l’on prend Port-Louis, la capitale, (qui sera notre exemple car j’y suis passée hier et avant-hier!), on apprend très vite quand on vit ici qu’il y a des heures stratégiques où il vaut mieux éviter de rouler dans Port-Louis, qui est en plus une véritable fournaise l’été. Tout se joue parfois à quelques minutes… hélas, je l’ai su après l’avoir vécu une ou deux fois!! « Quoi! Tu es allée à Port-Louis à 8h! Ohlala mais non, il faut passer avant 7h30, 11h30, ou 16h! » (hum hum, ah oué ok, bon ben… je le saurai pour la prochaine fois!) ;)

Imaginez l’horreur il y a un mois quand la secrétaire de l’ambassade m’a convoquée pour le renouvellement de mon passeport un mardi à 9h…

Enfin bref! Le tout quand on reste coincé dans les bouchons à Port-Louis, c’est de faire un travail sur soi pour oublier la chaleur, la fumée des pots d’échappement, le bruit, le temps qui passe inexorablement alors que l’heure du rendez-vous approche. Il faut veiller à bien laisser de la place aux mobylettes qui circulent au milieu de la voie, à être prêt à démarrer dès que la police vient en renfort pour réguler la circulation pour ne pas être submergé de coups de klaxons, à avoir une bouteille d’eau pleine avec soi et éventuellement de quoi manger (j’ai fait mon goûter dans les bouchons vendredi par exemple en descendant à Moka!), ainsi que quelques CD, car c’est bien connu, la musique adoucit les mœurs… ;)

Bon, et si on s’ennuie, on peut toujours observer le paysage ou le défilé des marchands ambulants qui vendent des ballons, des balais, des chapeaux, des jouets, et toutes sortes d’objets hétéroclites le long de la route… ou encore, faire quelques photos :

Sur les routes mauriciennes (2) dans La vie à Maurice bouchons-pl

 …ou un petit film!! : CLIC :)


1 2
  1. claire écrit:

    Bonjour

    mon mari et moi pensons partir de France pour l’ile maurice. Mon mari cherchait du travail en France et Suisse et a été contacté par une entreprise à Grand Baie. Il va signer son contrat dans quelques semaines. Nous ne connaissons pas l’ile. Ce serait un gros changement pour nous car nous sommes de Haute-Savoie. Nous avons aussi 4 enfants (7 ans à 6 mois). On a aucune idée de la vie là bas avec des enfants. Si nous avons des questions par la suite, pouvons nous vous en poser ? Vous avez l’air tellement passionnée par l’ile ! Merci en tout cas pour votre blog qui donne envie (meme si l’araignée est vraiment flippante !).

    claire

    Citer | Posté 15 octobre 2014, 12:31
  2. uneprofamaurice écrit:

    Pas de souci, si vous avez des questions, n’hésitez pas! :)

    Citer | Posté 30 octobre 2014, 17:04
1 2

Laisser un commentaire

La quête de Fardak |
Vivre en Chartreuse |
les clés de la santé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un petit morceau de c...
| La vie d'une ado .
| tilly93