Une prof à l'Ile Maurice


  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2013

Sur les routes mauriciennes (2)

Maurice est une île qui mesure 65km de long par 45 de large. Le réseau routier y est globalement bon, avec quelques tronçons « d’autoroutes » où l’on peut rouler jusqu’à 110km/h. L’un d’entre eux par exemple permet de rallier les villes du Nord à l’aéroport de Mahébourg, au sud-est, en à peu près une heure et quart.

Mais attention à ces quelques mot : « à peu près » car ils ont toute leur importance! En effet, comme la plupart des îles (Guadeloupe, Martinique, Réunion pour celles que je connais), Maurice a son point faible : ce sont les bouchons! Ils sont surtout concentrés au centre de l’île, à Port-Louis, Vacoas, Phoenix… si l’on suit cette fameuse autoroute.

Si l’on prend Port-Louis, la capitale, (qui sera notre exemple car j’y suis passée hier et avant-hier!), on apprend très vite quand on vit ici qu’il y a des heures stratégiques où il vaut mieux éviter de rouler dans Port-Louis, qui est en plus une véritable fournaise l’été. Tout se joue parfois à quelques minutes… hélas, je l’ai su après l’avoir vécu une ou deux fois!! « Quoi! Tu es allée à Port-Louis à 8h! Ohlala mais non, il faut passer avant 7h30, 11h30, ou 16h! » (hum hum, ah oué ok, bon ben… je le saurai pour la prochaine fois!) ;)

Imaginez l’horreur il y a un mois quand la secrétaire de l’ambassade m’a convoquée pour le renouvellement de mon passeport un mardi à 9h…

Enfin bref! Le tout quand on reste coincé dans les bouchons à Port-Louis, c’est de faire un travail sur soi pour oublier la chaleur, la fumée des pots d’échappement, le bruit, le temps qui passe inexorablement alors que l’heure du rendez-vous approche. Il faut veiller à bien laisser de la place aux mobylettes qui circulent au milieu de la voie, à être prêt à démarrer dès que la police vient en renfort pour réguler la circulation pour ne pas être submergé de coups de klaxons, à avoir une bouteille d’eau pleine avec soi et éventuellement de quoi manger (j’ai fait mon goûter dans les bouchons vendredi par exemple en descendant à Moka!), ainsi que quelques CD, car c’est bien connu, la musique adoucit les mœurs… ;)

Bon, et si on s’ennuie, on peut toujours observer le paysage ou le défilé des marchands ambulants qui vendent des ballons, des balais, des chapeaux, des jouets, et toutes sortes d’objets hétéroclites le long de la route… ou encore, faire quelques photos :

Sur les routes mauriciennes (2) dans La vie à Maurice bouchons-pl

 …ou un petit film!! : CLIC :)


Sur les routes mauriciennes (1)

Aujourd’hui, animation du blog avec une vidéo prise tout à l’heure dans la voiture! (youhouuuu!!  ;)

Premier film d’une petite série intitulée « Sur les routes mauriciennes » pour montrer à ceux qui ne sont jamais venus à Maurice à quoi peuvent ressembler la route, les paysages…

Pour ce premier épisode, la « route royale » en sortant de Grand Baie. On voit (un peu) la mer au début de la vidéo, puis elle s’efface pour laisser place aux hôtels, aux habitations, aux haies de bougainvilliers. On y trouve des restaurants, des boutiques… 

Bon, on est d’accord que la qualité n’est pas géniale, que ce n’est pas hyper exaltant avec plein de rebondissements et de suspense… c’est bien pour ça qu’il n’y en a qu’un peu plus d’une minute et que je laisse quelques photos prises dans la foulée, à Grand Baie, juste avant que je ne commence à filmer ;)

Sur les routes mauriciennes (1) dans La vie à Maurice routes-mauriciennes1

routes-mauriciennes2 Maurice dans Sur les routes mauriciennes

routes-mauriciennes3 route dans Vie quotidienne

Sur cette route du nord, pas de vache, de mobylette ou de voiture s’arrêtant n’importe où (tant mieux vu qu’il faut quand même conduire pendant le film!!), je réserve ça pour le Chemin Vingt-Pieds… ;)

C’est donc en cliquant ICI que ça commence!


J’aime, j’aime pô

Déjà deux ans que j’ai débarqué à l’Ile Maurice! Deux ans de découvertes, de gens, de champs de cannes, de bougainvilliers, de varangue, de carry, de rôtis, de mangues, de moustiques, de sable blanc et d’eau turquoise… deux ans de préparation de cours, de correction de copies, de théâtre, de livres, d’avion, de musique, de concerts… deux années que je n’ai finalement pas vu passer, délaissant même mon blog ces derniers mois!

Plusieurs raisons me motivent pourtant à revenir pianoter ma vie ici : les nombreux commentaires très gentils laissés par des gens qui ne me connaissent pas mais m’encouragent à continuer ; des lecteurs adorables rencontrés il y a quinze jours lors d’une soirée au théâtre, qui m’ont dit que mon blog les avait aidés à choisir la destination Maurice pour s’y établir quelques années!! Et puis aussi, quand même, l’envie d’écrire un peu, même si j’ai du mal -souvent- à trouver du temps pour le faire…

Pour renouer avec ce blog, je me propose de faire un bilan de ces deux années passées à l’Ile Momo avec un « j’aime, j’aime pas » à la manière de Perec… mais version Maurice!

:) J’AIME : la couleur du lagon quand le soleil est au zénith, aller à l’école, la gentillesse des gens et des élèves, les letchis, la question « Vous aimez Maurice? » qu’on me pose régulièrement, les fleurs roses des champs de cannes, me baigner, recevoir mes amis ou ma famille de France, les gâteaux doux indiens, les montagnes du centre de l’Ile tantôt bleues tantôt vertes que j’aperçois sur la route en allant à l’école, boire un thé au Moka’z en écoutant un concert, aller voir ma correspondante, les flamboyants en fleurs, les couchers de soleil à Mont Choisy, goûter sous la varangue de mon nouvel appart, l’odeur sucrée qui flotte dans l’air en période de coupe de cannes, la petite boutique hindoue de Triolet, Jhoty et sa famille, le sourire du croissant de lune de l’hémisphère sud, les framboises pays enrobées de sucre, la chanson « Madame Sere » de Tritonik et « Gabriella » des Blackmen Bluz, conduire à gauche dans ma ptite voiture rose, la grosse pièce de 5 roupies avec ses palmiers, les petites lumières de Divali, discuter sur la terrasse de Gilles et Virginie, les beaux saris colorés, les tangs, les lentilles et le carry cuisinés par Jhoty, la couleur de l’eau à Blue Bay, la vue sur le Morne depuis le belvédère de Chamarel, faire la grasse matinée dans mon immense lit king size, le halwa, aller au Sapin même si c’est compliqué de trouver le chemin, les repas du midi avec tous les collègues autour de la grande table, les sacs Piu Piu, la soupe de butternut, l’atelier théâtre, le parfum des frangipaniers en fleurs… et tellement d’autres choses!

J'aime, j'aime pô dans La vie à Maurice blog-mer

Pointe d’Esny, vers Blue Bay

croissant-de-lune bilan dans Vie quotidienne

Le sourire du chat du Cheshire ;)

coucher-de-soleil-blog blog Maurice

Coucher de soleil dans le Nord

:( J’AIME PÔ : les détritus sur le bord de certaines routes, les blocs de béton qui poussent comme des champignons le long du chemin Vingt-Pieds, la misère de certaines familles, les cafards, les piqûres de moustiques, les gens qui arrêtent leur voiture au milieu de la route sans clignotant, le prix du billet d’avion pour aller en France, les bouchons de Port Louis ou de Phoenix, dire au revoir à l’aéroport, les chiens maigres sur le bord des routes, les jours de pluie, les coupures de courant ou d’eau, le piment, la multiplication des centres commerciaux, les constructions trop près des plages, prendre l’avion (j’ai peur en avion), confondre le clignotant et les essuie-glaces quand je reviens de France…

… malgré tout ça, le bilan reste globalement très très positif : aucun regret d’avoir envoyé mon dossier de mutation à Maurice il y a deux ans!! :)

 ombre-blog


La quête de Fardak |
Vivre en Chartreuse |
les clés de la santé |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Juste un petit morceau de c...
| La vie d'une ado .
| tilly93